La vie de Blacky (mon gros chat) ! #1

12650773_10153285405766717_1440481119_n

Préambule: Aujourd’hui j’ai décidé de laisser parler mon chat. Oui mon chat. Vous avez déjà pu l’apercevoir ici bien caché sur la deuxième photo.

Pourquoi? Et pourquoi pas! J’aime mon chat, il m’aime et sans ses câlins je me sentirais délesté d’un grand poids (au sens figuré comme au sens propre humhum) le soir dans mon petit lit. Alors pour lui rendre tout cet amour qu’il me donne, je le laisse enfin s’exprimer et nous raconter une des ses journées palpitantes. Je suis intimement persuadé que, quand on est pas la, il doit vivre des aventures extraordinaires où les souris dansent avec lui, où il explore les confins de mon placard et où le mot d’ordre est, je fais le foufou maintenant comme ça j’embêterais pas ma maîtresse ce soir à 1h du mat. Dommage de rater ça non?

C’est à toi Blacky!

« Je tiens d’abord à préciser que j’ai jamais demandé ça moi. Ma maîtresse doit être en panne d’inspiration et qui c’est qui trinque? C’est bibi. Bientôt elle va écrire « kjsdfokhezkfn ioehzfmojezb nezoifhzùonv eomjhfoeqnf » et faire croire que c’est sa fille qui a écrit un article. Bon, on va pas la contrarier, je voudrais pas qu’elle me prive de croquettes.

Par quoi commencer? Le commencement? Le comment je fais, le comment je vis, le comment je dors et mange?

Alors déjà, pour que tout soit clair, la chose que je préfère par dessus tout c’est boire de l’eau. Au robinet. Parce que dans la gamelle c’est beaucoup moins drôle et ça fait moins chier ma maîtresse. Je voudrais pas faire le chat qui se plaint d’ailleurs mais, parfois, elle oublie de me changer l’eau pendant 24h. La SPA, n’intervenez pas s’il vous plait, j’ai de quoi dormir et je peux faire mes griffes sur le canapé. C’est pas rien.

Commençons par la deuxième partie de ma nuit. Car non mes amis, ma journée ne commence pas à 7h du matin quand mon réveil sonne.

4h du matin. Ce que j’aime c’est me réveiller au creux des bras de ma maîtresse et la regarder. Parfois quand la lumière de la chambre de sa fille est allumée, je peux admirer tout les détails de son visage endormie et les moindres tressautements des ses yeux et quand je sens qu’elle est dans un sommeil profond…

BIM!!!!! Je lui fous un bon coup de griffe des familles dans les yeux ! Ou sur le nez ou le front. Au choix. C’est tellement exaltant!

« TIENS T’AS QU’A CHANGER MON EAU PLUS SOUVENT ! TIENS T’AS QU’A PAS AVOIR FAIT UN ENFANT QUI ME CASSE LES COUCOUNIETTE !!!

Putain j’en ai plus. BAH TIENS! CA C’EST POUR M’AVOIR COUPER LES COUILLES! »

Tellement de bonnes raison de me venger sur elle quand elle est enfin tranquille et délestée de sa journée de travail/maman. Niark Niark. Et puis comme est elle trop fatiguée, elle a même pas le courage de me taper ou de me punir. C’est décidément mon jeu préféré du monde entier. Tiens, petit coup de barre. Allez je me rendors.

7h. Son réveil sonne et me réveille aussi. Tiens, J’AI FAIM !!! Je passe en mode relou. Si je la lâche pas d’une seule semelle, elle va craquer et me donner à manger en premier. Et pas à son soit disant « bijou d’amour » de petite fille.

12626193_10153285405711717_2078823110_n

Putain mais elle se lève, je lui cours dans les jambes, je lui lèche le tibia avec ma langue toute rappeuse qui fait mal pendant qu’elle fait pipi et elle s’en fout! Ok mode vénère enclenché. Je vais miauler. Je vais miauler jusqu’à la faire saigner des oreilles.

Miaou

Non mais je rêve elle prépare le biberon de son « bébé »!

MIAOU

Ah ok, elle m’ignore et va lui mettre un dessin animé.

MIAAAAOUUUUUUUU

Elle lui apporte son biberon comme une princesse alors que moi je meurs de faim!

MIAOOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU

Ah bah enfin bordel!!!

Mouai, c’est des croquettes quoi. Bah en fait j’ai plus faim. Je vais plutôt aller l’emmerder pendant qu’elle se déshabille en rouvrant la porte qui grince de la salle de bain avec mon gros ventre à chaque fois qu’elle la pousse pour pas avoir froid. Oui c’est pas mal ça tiens!

J’aime attendre patiemment sur les toilettes qu’elle sorte de la douche. Parce qu’après c’est le moment fou ou elle se lave les dents. Et j’ai beau la critiquer, elle est quand même sympa car elle me laisse boire l’eau en même temps qu’elle. Même que parfois, ma tête arrive en premier sous l’eau et elle a pas la place d’en avoir.

Eau sur la brosse à dent. Ok je bois. Fermeture de l’eau. Brossage de dent. Rinçage de la brosse à dent. Ok je bois. Fermeture de l’eau. Lavage de langue. Rinçage ultime de la brosse à dent. Ok je bois. Rinçage de la bouche. Ok je bois.

12650416_10153285405691717_894518966_n

Après m’être allègrement désaltéré directement à la source, il est temps d’aller un peu embêter le poupon, cet être charmant qui adore me courir après sans raison et m’écraser quand je suis posé pépère pour me faire un « câlin ». Ne vous me méprenez pas. J’aime les câlins. Mais quand ils viennent d’elle, j’ai plutôt l’impression qu’elle espère que je décède sous sa bave qui tombent en lave sur mon beau poil brillant que je passe 15h par jour à lustrer.

Ma proie est gentiment posé sur le canapé entrain de regarder la télévision. Ni une ni deux, je cours vers elle pour me poser pile sur ses jambes. Elle hurle que je lui fait mal. Je sais que c’est faux. Je suis lourd, certes, même un peu trop ok mais elle a de bon cuisseaux alors n’abusons pas. Je reste jusqu’à ce qu’elle hurle tellement fort que ma maîtresse soit obligé d’arrêter ce qu’elle fait pour venir me déloger. Et dieu sait que le matin le temps est compté. Elle arrive en beuglant et me pousse par terre. Gagné! Je l’ai encore fait chier!

Et si maintenant, j’allais me poser pile poil au milieu du couloir entre la porte de la salle de bain et celle du salon? Ma maîtresse passe une première fois, elle m’enjambe en râlant. Je ne bouge pas. Elle passe une deuxième fois et m’oublie, BIM elle manque de trébucher. Elle râle. héhé Allez une petit troisième fois et je lui mets un petit coup de griffe au passage histoire que ce soit plus fun. Oh purée sa ceinture de robe de peignoir traîne au sol. YEAAAAAHHHHH je cours, je l’attrape, je tire avec mes dents, mes griffes, un peu de pied de Lamereflemarde au passage et OUAI j’ai réussis à l’enlever !!!!!!

Je suis trop content.

Oh! J’entend le robinet de la cuisine qui coule! Viiiiiiiiiiite il faut que j’aille boire l’eau qui en sort! Il le faut, il le faut !!! Va y je dégomme tout je m’en fou! Les chaussures, la vaisselle, le -c’est quoi ça? le truc non identifié qui traîne depuis deux jours- et j’arrive enfin à l’évier. Et merde elle a finit.

Du coup je vais aller me poser un peu dans le lit de poupon. Trop d’effort en peu de temps.

Je reviens vite pour vous raconter la suite de ma journée.

Vous me pardonnerez pour le style un peu décousu de cet article mais je suis un chat. Ne l’oublions pas. »

 

 

 

L’apprentissage de l’organisation (et c’est pas gagné))

Ecrire vite quand ça vient, pour ne rien oublier.

Non cet article ne concerne pas Poupon. Je pense qu’elle a encore le temps d’apprendre à devenir organisé. Par contre, quand sera venu l’age de le faire, je vais pas la louper! Parce que découvrir l’organisation dans un age avancé, c’est un peu comme nos grands parents qui utilisent un ordinateur pour la première fois. Vous visionnez les vôtres? Et bien voila comment je me suis sentie, il y a quelques années quand je me suis rendu à l’évidence que, la vie, c’est une organisation permanente entre ton temps de cerveau disponible, ton temps dans le temps et ton bout de papier sur quoi noter.

Les To Do list, les calendriers et les agendas sont des concepts qui me dépassaient complètement avant d’avoir un enfant. J’entends encore ma mère (coucou maman!) me dire, « as tu noté ça dans ton calendrier? » ou « Ha j’ai pleins de trucs qu’il faut que tu te notes pour rappel sur un POST IT » (un quoi ???), ce à quoi je répondais tout le temps « Oui oui » en pensant à la prochaine série que j’allais regarder après qu’elle raccroche (maman je t’aime 🙂 ). Et je vous le donne dans le mille! Je ne me souvenais pas de la moitié de ce qu’elle m’avait demandé de bien retenir!!!!

Car il faut le dire en tant que célibataire pendant des années puis en tant que membre d’un couple de jeunes qui se construit, la seule chose dont  je devais me rappeler était que oui on ramenais bien de la vodka à la soirée de Machintruc donc il fallait passer au Monop et ok super programme demain, on joue à Heavy Rain toute la soirée!

Pour moi un agenda servait à noter tous les trucs que j’avais DÉJÀ fait pour regarder ensuite et constater à quel point j’avais une vie sociale et festive palpitante. Soirée chez Bip, soirée au truc, week end à Barcelone, vacances à Ibiza, anniversaire de tel. Voila à quoi il se résumait…

Vous imaginez bien le changement radical quand je suis tombée enceinte. Les rendez vous chez le gynéco, la prise de sang mensuelle, la date de mon accouchement, la date de la conception (sait on jamais), autant de choses qui devaient passer dans mon cerveau de flemarde et y rester !!!!! Et à ne SURTOUT pas oublier sous peine de toxoplasmose ou de diabète gestationnel!

Et maintenant qu’elle est grande, je vous passe les réunions parentales, les vaccins, l’inscription au collège et la remise du diplôme de sa future école de médecine!

Donc je note. Tout! Entre les choses à ne pas zapper au travail et celles de ma vie personnelle, ma tête est tellement pleine que j’ai même mis un rappel pour ne pas oublier l’anniversaire de ma propre fille! Oui, je sais, c’est la honte.

IMG_5330

J’ai donc un agenda, un calendrier sur mon frigo (merci maman), un petit calendrier sur ma table (celui de la photo, avec la licorne que vous pouvez télécharger sur le blog de Minireyve), un autre rempli dans mon portable et quelques rappels perso au travail. Et vous savez quoi? Il m’arrive encore d’oublier certaines choses!

Des conseils? Vous êtes comment vous? Parce que moi ça m’inquiète parfois! Je mets ça sur le compte des neurones perdus pendant la grossesse! C’est ça non? 🙂