La première rentrée de sa vie

Cette semaine, c’était la rentrée en petite section de maternelle de Poupon.

Quand je pense à mes années d’école et de collège (le lycée ne me laisse pas un souvenir impérissable, sinon mauvais) j’arrive encore à ressentir l’excitation de la rentrée. Le choix du cartable, de la trousse, du cahier de texte. La découverte de sa nouvelle classe, de la personne qui va nous apprendre la vie… Tout autant de souvenirs qui me donnent des papillons dans le ventre. Cette semaine, c’était un peu ma rentrée aussi. J’avais juste envie de m’installer sur ces petites chaises de presque grand à en devenir et d’écouter la maîtresse me raconter des histoires.

IMG_5278

C’est plutôt cool d’être parents pour redevenir un peu enfant.

Pour la pré rentrée, qui consiste à visiter l’école et à rencontrer la maîtresse et l’ATSEM, madame Poupon était à l’aise!

« Je veux dessiner », « Je veux le tableau », « Oh des poupées! » et puis petit à petit, elle a du sentir la maline que c’était bien trop facile pour être vrai… « Je veux pas la maîtresse » BIS, « Je veux plus jouer », « Je veux pas la maîtresse » BIS en tremolo majeur.

Elle avait compris, ce calvaire de jouer toute la journée avec d’autres enfants, faire la sieste et se la couler douce en écoutant des histoires, ça allait être son quotidien! Et sans nous! Monde de merde. Et puis, un petit conseil les parents (oui j’avais dit que j’en donnerai pas mais crois moi, tu me remercieras) quand tout va mal et que ton enfant se meurt, il te suffit juste de prononcer ce mot: TOBOGGAN

Et la tu le sens dans ses yeux, c’est la révélation! Un toboggan a dispo tous les jours? Genre, UN TOBOGGAN pour MOAAAA ????? TOUS LES JOURS?????

C’était dans la poche, nous pouvions continuer la visite car le but ultime pour elle à ce moment précis, c’était de découvrir la cour et son toboggan. Qu’elle a à peine calculé soit dit en passant. Le miracle de l’enfant.

Le lendemain, ce fut donc la vraie rentrée. Celle où je laisse le rubis de ma vie à des inconnus. Ca va le faire, je gère! Et le drame, Poupon ne pleure pas à l’école non, elle commence dès la sortie de l’appartement! « Je veux pas aller à l’écooooooleeee », « je veux pas la maîtreeeeeesse » REFRAIN. Devinez donc ce que j’ai fait à la moitié du trajet? TOBOGGAN les amis, TOBOGGAN! En grand, en exagéré, en affiche de film, en paillette et strass. Et ça a marché! Tellement qu’elle ne m’a donc pas calculé au moment de partir. Non non je n’ai pas pleuré. Je suis partie la tête haute sans me retourner. Enfin si, une dernière fois pour voir si elle se souciait un minimum de ma condition. Mais non, que neni! Je me suis donc retournée mille dernières fois et je suis partie.

Sa première rentrée… Elle est passée. Je ne vous raconterai évidement pas comment elle n’a pas voulu quitter l’école quand on est venue la chercher, ni comment elle m’a réclamé l’école le lendemain tout le trajet pour au final hurlé quand je l’ai quitté. Non, vraiment, l’enfant n’est pas du tout un être étrange.

Et vous c’était comment?

IMG_5261

Publicités

2 réflexions au sujet de « La première rentrée de sa vie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s